Du fait de la situation sanitaire satisfaisante, le ministre de l’agriculture et de l’alimentation a décidé d'abaisser le niveau de risque, désormais considéré comme « négligeable » sur l’ensemble du territoire métropolitain. Les mesures de sécurité sanitaire renforcées, parmi lesquelles figuraient la claustration des oiseaux d’élevage, sont ainsi levées sur l’ensemble du territoire, y compris dans les communes situées dans les Zones à Risque Particulier (ZRP) habituellement fréquentées par les oiseaux migrateurs.


Les mesures de prévention sanitaire générale restent toutefois toujours de mise et les professionnels tout comme les particuliers sont invités à les respecter.
La fiche ci-jointe détaille les mesures demeurant applicables aux basses-cours au niveau de risque actuel. Les détenteurs de volailles et d'oiseaux captifs doivent s'y conformer avec la plus grande vigilance, des cas d'IAHP ayant encore été confirmés récemment dans des basses-cours en France et en Europe.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans le but de se souvenir de vos préférences et recueillir des données statistiques.
Pour en savoir plus cliquez ici.